Allergie au pollen : symptômes et traitements efficaces

null

Tout d’abord, une brève définition de l’allergie au pollen : ce qui la constitue essentiellement, ses symptômes, et autres nécessaires précisions

Une allergie au pollen, dite également « pollinose », ou plus couramment connue sous le nom de « rhume des foins », est le type d’allergie le plus fréquent au monde. Elle est donc extrêmement répandue, et on la voit toucher de plus en plus de personnes dans la population.

Les symptômes de l’allergie au pollen les plus courants sont d’avoir le nez qui coule, des yeux qui piquent, des éternuements fréquents, de l’asthme, des maux de tête, de la toux, des démangeaisons ou des rougeurs, des problèmes de concentration, une intense fatigue, de l‘eczéma, des œdèmes ou de l’urticaire. Ces symptômes sont généralement bénins, toutefois, il existe des formes plus graves mais peu fréquentes, il faut donc être attentif à ses symptômes et ne surtout pas hésiter à contacter son médecin en cas de doute.

En règle générale, cette allergie au pollen est saisonnière, en cela qu’elle dépend de la présence de trois types de pollens différents qu’on ne retrouve pas à toutes les saisons : les pollens d’arbres, de graminées ou d’herbacées. On retrouve les premiers de janvier à juin, les seconds d’avril à septembre, et les derniers de juillet jusqu’à octobre. Il se peut que vous ne soyez pas allergique à tous ces pollens : cela dépend entièrement de votre propre sensibilité.

Une première piste de traitement : le purificateur d’air

Il existe plusieurs types de solutions pour l’allergie au pollen. Tout d’abord, et c’est l’une des plus évidentes : il vous faut simplement éviter le pollen, il existe pour cela des objets que vous pouvez déposer chez vous et qui vous garantiront une réduction quasiment intégrale du pollen et des polluants de manière générale et très rapide. Par exemple, le H-PURIFIER de Hoover vous aidera à réduire les particules ultrafines en suspension dans l’air de votre domicile, cela comprenant les polluants et les allergènes comme le pollen, et permettra une importante réduction des symptômes de cette allergie. Ces purificateurs d’air fonctionnent habituellement grâce à un filtre HEPA, « THE » en français (pour très haute efficacité) qui laisse passer moins de 0,03 % des particules égales à, ou de plus de, 0,3 micromètres.

Une seconde piste de traitement : les huiles essentielles

Lorsque vous êtes allergique au pollen, après vous être procuré un purificateur d’air, il peut être intéressant d’avoir recours à l’utilisation d’huiles essentielles bien spécifiques, dont notamment trois qui sont particulièrement intéressantes dans le cas de l’allergie au pollen.

La première est un anti-inflammatoire notable : c’est l’huile essentielle de camomille romaine. Elle contient des esters qui ont un effet antihistaminique (qui diminuent donc les effets de l’allergie) et qui réduisent l’inflammation des muqueuses du nez, il suffit d’en mélanger 2 gouttes à une cuillère à café d’huile végétale d’amande et de se masser avec l’ensemble le thorax et les omoplates jusqu’à 3 fois par jour.

L’huile essentielle d’eucalyptus radié est également tout indiqué, puisque lui aussi, est un anti-inflammatoire et un décongestionnant dans les cas d’allergies, pour en profiter, il suffit d’inspirer à poumons ouverts près d’un flacon qui en contient, jusqu’à 5 fois par jour.

Enfin, l’huile essentielle de lavande fine peut être intéressante. Elle soulage principalement les problèmes respiratoires grâce à son effet décongestionnant. Il suffit d’en déposer quelques gouttes dans un mouchoir, et de le porter à son nez en inspirant plusieurs fois par jour.

Pour conclure, l’allergie au pollen est extrêmement courante et, en raison de sa pénibilité, doit être combattue. Il existe pour cela plusieurs solutions, dont l’utilisation d’un purificateur d’air (comme le H-Purifier que Hoover propose), ou encore l’utilisation d’huiles essentielles appropriées comme celles de camomille romaine, d’eucalyptus radié ou de lavande fine.

Voir aussi

Newsletter